Je continuerai… (De l’Abbé Pierre en passant par Grand Corps Malade)‏

0000 Voie lactée sur les lavandes de ValensoleJe viens de recevoir ce joli texte de l’Abbé Pierre, au vu des circonstances actuelles, j’ai eu l’envie de le partager :

 » Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. »

[l’Abbé Pierre]

Humeur_Bouteille à la mer

j’ai bien aimé aussi  la déclaration de Grand-Corps-Malade :

Un pays blessé peut être intelligent.

« Après 3 jours d’une tristesse infinie et d’une gueule de bois sans précédent, ce matin je suis optimiste.
Comme beaucoup, j’ai lu la presse, regardé la télé, parcouru les réseaux sociaux pour comprendre ce qu’on était en train de vivre, pour mettre des mots sur l’indicible, pour regarder mon pays.
Alors bien sûr, j’ai vu de la peur, un peu de haine, du désir de vengeance, j’ai même vu quelques gros cons aussi vulgaires qu’indécents.
Mais j’ai surtout vu de l’espoir. J’ai surtout vu du courage et de la dignité.
Comme ce veuf qui déclare aux terroristes dans un texte incroyable qu’ils n’auront pas sa haine ni celle de son fils de 17 mois.
Comme cette vieille dame qui affirme que nous fraterniserons avec 5 millions de musulmans et que nous nous battrons contre les 10 mille barbares.
Comme ce journaliste qui déclare que personne ne pourra nous prendre ce qui nous constitue.
Comme cet enfant qui répète que les fleurs et les bougies, c’est pour nous protéger.
J’en ai vus et lus des dizaines comme ça, merci.
On dit d’un animal blessé qu’il peut être dangereux. Je découvre aujourd’hui qu’un pays blessé peut être intelligent.
Ce matin je suis optimiste et j’aime mon pays comme rarement.
Oui, la France est belle car elle ne cédera pas à la panique. Elle est belle car elle continuera de faire briller toutes ses couleurs, ses différences et ses incohérences. Elle est belle car elle aime danser et faire du bruit, chanter et vivre la nuit. Elle est belle parce qu’elle aime lever son verre en se regardant dans les yeux. Elle est belle parce qu’elle a une grande gueule. Elle est belle parce qu’elle est rebelle et insolente. La France est belle parce qu’elle est libre et ça, personne ne pourra lui enlever. »

[Grand Corps Malade]

 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Je continuerai… (De l’Abbé Pierre en passant par Grand Corps Malade)‏

  1. Francine dit :

    très joli texte à méditer de l’Abbé Pierre, merci mon joli cœur

  2. Trigwen dit :

    Un texte très vrai qui n’est guère étonnant venant de l’Abbé Pierre. Un texte qui a été mis en pratique aussitôt que cette tragédie a été connue tout comme après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hypercacher.
    Les Français, les Parisiens sont des gens sensés, un peuple qui aime la vie et tient à sa liberté quelle qu’elle soit. Nul individu, nul groupe, nul fanatique ne pourra nous mettre à genoux et nous faire tomber même dans la douleur. D’autres ont essayé avant eux et ont été vaincus.
    Pour notre pays, pour notre France, pour notre peuple et en hommage à nos victimes pour lesquelles nous devons nous montrer dignes et fiers, nous devons rester forts, debout, unis et solidaires dans l’adversité pour bien témoigner que la Résistance fait partie de notre tempérament car nous aimons la vie, nous tenons à la Liberté et nous chérissons ce pays qui nous offre tout cela.
    Messieurs les djihadistes embrigadés et lobotomisés vous ne pourrez jamais le comprendre car c’est trop difficile à comprendre pour vous. Par contre, vos chefs hypocrites, ceux qui vous envoient vous faire tuer tout en restant planqués, eux, s’en apercevront tôt ou tard. Mais ce jour là il sera trop tard…pour eux comme pour vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s