Réflexions presque proverbiales de mon ami Yann ☺

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends…

 

L’esprit c’est comme un parachute. Il n’est utile que s’il est ouvert.

 

La vie c’est comme une glace, si tu n’en profite pas elle te file entre les doigts.

 

Mangeons bien, mourront gras tant pis pour les porteurs.

 

Je suis partout, j’ai le temps de ne rien faire.

 

T’as mis 9 mois pour venir au monde, tu peux bien attendre 5 minutes.

 

Dans la vie, il vaut mieux avancer dans le désordre que de piétiner dans l’ordre.

 

La pilule fait grossir, surtout si on l’oublie.

 

Ce n’est pas en coupant les oreilles d’un âne qu’on en fera un cheval de course.

 

Les gros bonnets ne sont pas des petits saints.

 

En Arabie, les voleurs sont amputés. En France, les voleurs sont députés.

 

Les hommes politiques et les couches doivent être changés régulièrement… et pour les mêmes raisons.

 

Dieu a créé les seins pour nourrir les enfants, on les a siliconés pour nourrir les chirurgiens.

 

Une femme sans seins c’est comme un jeans sans poche : tu ne sais pas ou mettre les mains.

 

Une femme c’est comme une haie, si tu ne t’en occupes pas, elle part chez le voisin.

 

Les hommes c’est comme la neige, on ne sait jamais à quelle taille s’attendre ni combien de temps ça va tenir.

 

Les hommes c’est comme les scorpions, quand tu les saisis par la queue, ils deviennent inoffensifs.


Les hommes, c’est comme les poissons : c’est la queue qui leurs fait changer de direction !

 

Une femme doit coucher pour réussir, un homme doit réussir pour coucher.


Si tu pêches une sirène remet là à l’eau, tu ne peux ni la manger ni la baiser.

 

Sodomie du soir, repos de la mâchoire.

 

J’étais un mec en or, mais depuis, ma femme m’a plaqué.

 

Les cons c’est comme les feux rouges, tu en a à tous les coins de rues.

 

Une seconde chance ne veut rien dire si tu n’as rien compris ta première erreur.

 

Fuir tes problèmes est une course que tu ne gagneras jamais.


L’alcool n’est pas la réponse… mais au moins il fait oublier la question !


L’enfance, c’est comme être bourré. Tout le monde se souvient de ce que tu faisais, sauf toi.

 

Alzheimer, j’y pense et puis j’oublie.

 

Un jour, Dieu demanda à Goo de parler plus fort et depuis,… Google.

 

Les socialistes aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent.

 

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.

Tu veux de l’argent.. Travaille !  Tu veux en gagner, fait autre chose.

 

Le trésor public est le seul trésor qu’on ne cherche pas mais qui vous trouve tout seul.

Partition_Prélude en Fornication

000_Loup-Blanc is back 2012 mdr

Publicités
Cet article a été publié dans Divertissement, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Réflexions presque proverbiales de mon ami Yann ☺

  1. Elles sont excellentes, merci, Loup Blanc, tu m’as manqué

  2. Trigwen dit :

    Joli retour mon cher Loup Blanc. Mais je tiens à rectifier une petite « erreur ».
    Ces réflexions ne sont guère de moi … malheureusement. Je les ai trouvées ça et là sur le net, entendues à la radio ou reçues par diaporama.
    Il me suffisait juste de les compiler car je les ai toutes trouvées bonnes et fines pou ne pas dire, vachardes pour certaines. Salut à toi ô grand Loup Blanc biker de Provence.

    • loupblanc04 dit :

      Toi tu es alors le roi de la compile mon cher Poète Breton, j’en profite honteusement 😉

      • Trigwen dit :

        Meuh non ! Meuh non ! Tu as eu entièrement raison. Quant à la compilation, c’est un peu une déformation professionnelle : habitué à faire des notes de synthèse de 10 à 20 pages pour les salons professionnels ou mes visites d’entreprises à partir de 150 à 200 pages me facilite la tâche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s