LE CORBEAU ET LE RENARD (Version Marseillaise)

 
 

LE CORBEAU ET LE RENARD

 (Version Marseillaise, trouvée sur le net)

 

 

C´était un beau gabian, qui furait les poubelles,
Car y a plus de poissons au large de Pomègues.
 Il espinche et mate, à la pointe  Dans un
Trou de rocher, un moulon de bordilles.

A l´espère, dès l´aube, affamé, fracass
 En fouillant dans Le tas, son oeil est attiré,
 Par un toc de Banon, qui sert à broméger.
 
Hélas, il était dur et à l´intérieur vide,
 Je peux bien se dit-il me gratter l´embouligue,
Et comme l´on dit: « qui a bien dormi a dîné »,
Il monte dans un pin pour faire un pénéqué.
 
Arrive un cahu, fin comme une esquinade,
 Qui avait les boyaux mêlés comme une rague.
 En découvrant l´oiseau et son toc de fromage,
 Aquelo empego, dit-IL, cela est bien dommage,
 Je pourrais bien me faire péter Le bédélé,
Moi, qui n´a jamais su pêcher un pataclé.
 
Ô gari ? Chaspe moi, à moins que je ne rêve,
Car de te voir ainsi, les yeux me parpelègent,
Tu es vraiment le plus beau de Marseille à Cassis,
 Is je ne t´avais vu, je serais mort d´estransi,
 
 
Si tu chantes aussi bien que ta robe est jolie,
 Mes esgourdes croiront ouïr Pavarotti.

 Le gabian sur sa branche, de rire s´estrasse,
 Aquêu Cabot, qui pour manger s´escagasse,
J´ap aussi faim que lui et voudrais bien chacler,
 Mais au lieu de baffrer, je vais bien m´esclaffer.
 Il lâche Le banon que Le stassi achoppe,
Comme un cacou d´Endoume qui frotte as minotte,
 Et part en cavalant, comme un petit boumian,
 Qui a chipé vingt ronds au bain Des Catalans!

 

  Moralité:

 

 SI un jour, par un nervi, tu te fais pessuguer,
 Ne soit pas Le couillon qui est toujours aganté.
 Tu bromèges un peu comme avec les girelles,
 Et tu attends que ça pite, pescadou de Marseille !

 

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Des Lyres de Loup-blanc -04. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour LE CORBEAU ET LE RENARD (Version Marseillaise)

  1. bibialien dit :

    1ère

  2. bibialien dit :

    Tout flatteur dépend de celui qui l\’écouteBisous RP et bon dimanche

  3. Loup-Blanc dit :

    Tout flatteur dépend de celui qui l\’écoute, c\’est bien vrai, ;o))))Je rajouterais: " tout Blogeur dépends de celui qui le visite ! "Et tes visites me font toujours plaisir BiBi, merci de ta fidélité, bon dimanche, Bisous, @+

  4. ஐﻬღ..♪♫♥ Biquette dit :

    Je l\’ai lu il n\’y a pas longtemps sur un autre blog , j\’adore ce parler !!!! Me marre à chaque fois !Pluie ce week chez nous, quelle cata !!! On s\’habitue vite au soleil et mainant voilà qu\’il nous manque !Bon dimanche les amoureux et bises !

  5. Suzanne dit :

    oh bah j\’ai pas tout compris car je parle pas le provençal_marseillais 😉 mais en fait il voulait dire la même chose que La Fontaine, c\’est ça ? c\’est sympa , rien qu\’à lire on "entend l\’assent du midi " :-))bonne soirée. bizzz

  6. L'Azuréenne dit :

    Bon moi chui pas très loin de Marseille, mais j\’avoue qu\’il me manque des mots, lol !Mais dans l\’ensemble quand j\’ai compris ben voui… hihi !Des bisous du soir !

  7. Yann dit :

    Alors si on ne rit pas après avoir lui cette fable c\’est que vraiment le mot humour nous est étranger ! Voilà du grand art mon cher Loup Blanc. J\’avoue que j\’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette version revue et corrigée de cette fable. Une fable qui prend une toute autre tournure ave les mots de Marseille. Je suis certain que monsieur de La Fontaine serait fier et ravi de voir que son écrit a inspiré un provençal pur pastis ! Mon cher si je te fais faire le tour du monde (d\’après toi) avec mon histoire, toi, à ta façon, tu m\’as fait me rappeler des vacances en Provence. Cette fable, je l\’entendais ave l\’assent s\’il te plait ! Félicitations pour ce petit morceau de maitre ! Au fait pour ce soir : Allez Rennes ! Allez le Stade Rennais !Trigwen

  8. jean le Gaulois dit :

    Yann tu dis : « Alors si on ne rit pas après avoir lui cette fable c’est que vraiment le mot humour nous est étranger ! ». A ça je te répondrais que pour l’humour mes amis me disent pourtant souvent que j’en ai à revendre…
    Très honnêtement sur ce texte je n’ai même pas esquissé le moindre sourire.
    Et pour cause et c’est normal, je n’ai pas compris le moindre mot de ce patois provençal et marseillais, parce que je suis né… en Charente Maritime.
    Si vous voulez, je peux vous la faire en patois charentais, je ne suis pas sur que vous comprendrez plus que moi, à moins de savoir le parler évidemment et surtout de le comprendre.
    Le marseillais contrairement à ce que les marseillais eux même en pensent n’est pas une langue internationale.

    • loupblanc04 dit :

      @ Jean: En connaissant la version originale, on « comprends » le sens des mots… Désolé de te contredire, mais le Provençal est bien une langue internationale « parlée » ou plutôt « comprise » aussi par les Italiens, car c’est les mêmes racines…
      Merci de ton passage, et j’attends la version en patois Poitevin 😉

  9. Jean le Gaulois dit :

    @loupblanc04: La version originale je la connais par cœur parce que j’ai toujours eu une grande attirance pour tout ce qu’à pu écrire Jean de la Fontaine. J’ai toujours eu une préférence certaine pour une fable en particulier qui s’appelle « le vieillard et les 3 jeunes hommes » que je m’étais permis de rectifier assez chaudement quand j’avais 19 ans pendant un assez peu passionnant cours de philo. Je ne peux pas mettre cette transcription entre toutes les mains tellement elle est crue… Pour peu que cela t’intéresse, si tu me donnes une adresse mail, je te la ferais découvrir. Beaucoup de mes poteaux de l’époque avaient beaucoup ri. C’est une des raisons qui m’ont fait dire que mes amis trouvaient que j’avais de l’humour à revendre et même à 61 ans je pense qu’il m’en reste encore un peu.
    Dis moi Loupblanc04, ne serais-tu marseillais par hasard ? Là je pourrais mieux comprendre ta quasi obstination.
    Et non pour moi le patois provençal n’est pas international au sens entier de l’adjectif.
    Il est peut être compris en Italie (je ne peux pas t’affirmer le contraire n’en sachant rien) mais on ne peut pas dans ce seul cas parler de sens international mais juste de régional, voire de simplement Méditéranéen.
    Marseille n’est pas non plus le centre du monde, n’est pas non plus la meilleure équipe de foot du monde, n’est pas non plus la ville la plus calme du monde, n’est pas non plus la ville la plus belle du monde… etc…etc… Enfin sauf pour les marseillais évidemment…lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s